20 février 2011

Tombebœuf. Protéger les abeilles, défendre le métier d'apiculteur

Article publié le 20/02/2011 sur http://www.ladepeche.fr
De gauche à droite : Bertrand Auzeral, Jacqueline Gastal
Henri Clement (UNAF) et Pierre Cabé (Landes).
«L'abeille Gasconne», comptant 220 apiculteurs en Lot-et-Garonne, tenait son assemblée générale devant un parterre de membres et le président de l'Union nationale de l'apiculture française, Henri Clément accueilli, par Jacqueline Gastal, présidente lot et garonnaise.

La profession est inquiète pour diverses raisons dont on relèvera les pesticides et autres produits nocifs qui affaiblissent, rendent malades ou tuent les abeilles, décimant ainsi bon nombre de colonies. Se grouper pour mieux se défendre et surtout pour défendre une nature agressée par les produits chimiques employés en agriculture. En effet, l'on sait parfaitement qu'une région, un pays, voir la planète sans abeilles, cela ne peut s'envisager. Elles travaillent avec et pour la nature, donc pour l'homme.

Une refonte des statuts du syndicat et leur harmonisation avec les syndicats des départements voisins s'est avérée nécessaire pour que le métier d'apiculteur soit plus performant et l'abeille mieux respectée.

Les diverses interventions ont beaucoup intéressé le public connaisseur, particulièrement celle du président national qui, comme ses collègues, n'exclut pas d'engager des poursuites juridiques en fonction de situations rencontrées. A l'issue de cette assemblée générale, les participants se sont retrouvés autour d'une bonne table au restaurant local.

15 février 2011

Mobilisation exceptionnelle des citoyens et des apiculteurs français dans le cadre de la Campagne internationale « Urgence pour les abeilles ».


Plus d’ 1 100 000 signatures - dont 200 000 signatures en France - demandant le retrait des pesticides neurotoxiques seront remises officiellement au Ministre français de l'Agriculture Bruno Le Maire,

Jeudi 17 Février 2011 à 14H
Ministère de l’Agriculture
78, rue de Varenne - 75007 Paris - (Métro Varenne)

en présence de :

Henri Clément, Président de l’Union Nationale de l’Apiculture Française,

Benjamin des Gachons, Chargé des campagnes Avaaz,

Une délégation d’apiculteurs de toute la France

Plus d'un million cent mille citoyens veulent que la France interdise les pesticides neurotoxiques et sauve les abeilles

À la veille du Salon International de l'Agriculture de Paris, le Ministre français de l'Agriculture Bruno Le Maire reçoit la pétition « Urgence pour les abeilles » de plus d'1,1 million de signataires exhortant la France et l'Union européenne à interdire les pesticides néonicotinoïdes jusqu'à ce que et seulement si de nouvelles études scientifiques indépendantes prouvent leur innocuité. Le mouvement de mobilisation mondial Avaaz a collecté les signatures auprès des citoyens en France et dans le monde et remet également la pétition aux responsables politiques à Bruxelles ainsi qu'à Washington, DC.

"Des milliards d'abeilles se meurent et l'interdiction de ces produits chimiques assassins peut aider à les sauver", a déclaré Ricken Patel, Directeur Exécutif d'Avaaz. "Les fabricants de pesticides orientent les études et les personnes en charge des réglementationsLes citoyens partout dans le monde demandent à présent une recherche et une règlementation indépendantes pour sauver les abeilles et protéger notre système d'alimentation."

Ces dernières années ont été marquées par une forte et inquiétante diminution des populations d'abeilles. Ceci menace les cultures et la production alimentaire mondiale. Certaines espèces d'abeilles sont déjà éteintes et des espèces recensées aux Etats-Unis ne sont plus qu'à 4% de leur effectif initial.

De multiples études accusent un groupe de pesticides comme étant en grande partie responsable de la disparition des abeilles, alors que les populations d'abeilles se sont rapidement rétablies dans les pays européens qui ont interdit ces néonicotinoïdes.
« Bruno LEMAIRE osera-t-il maintenir l’autorisation du CRUISER (mise sur le marché par SYNGENTA) qu’il vient encore d’accorder il y a quelques jours pour l’année 2011 sur des millions d’hectares ? Je ne peux pas le croire. Ni les apiculteurs français, ni l’opinion publique ni la Justice ne l’accepteraient ! » déclare Henri Clément, Président de l’UNAF, alors que le Rapporteur public vient de demander en Conseil d’Etat l’annulation de l’autorisation considérée comme illégale de ce pesticide pour les années 2008 – 2009 – 2010.

 « Une fois de plus, cette affaire pose la question de l’indépendance de l’expertise au sein de l’agence nationale (l’ANSES) et de l’agence européenne (AESA) chargées de l’évaluation des risques. Elle pose aussi la question de la confiance que les citoyens doivent pouvoir attacher au fonctionnement régulier des pouvoirs publics. » affirme Henri Clément.

Fin janvier, à Pensacola en Floride, Avaaz a aussi remis la pétition lors d'une réunion sur les pollinisateurs co-organisée par Bayer et l'agence américaine de protection de l'environnement (EPA).

_______________________________________________


L’UNAF - Créée en 1946, l’Union Nationale de l’Apiculture Française regroupe une centaine de syndicats départementaux de métropole et d’outre-mer qui représentent plus de 22 000 apiculteurs. L’UNAF est co-fondatrice de la Commission Apicole Européenne réunissant les 7 plus grands syndicats apicoles européens. Elle adhère au « Réseau Apiculture et Développement » pour une apiculture mondiale solidaire.
L’UNAF lutte avec force contre les homologations d’insecticides neurotoxiques et pour la sauvegarde de l’apiculture française. Elle a déjà obtenu quatre victoires en Conseil d’Etat qui ont contribuées au retrait en 1999 du GAUCHO® sur tournesol, puis en 2004 du GAUCHO® sur maïs et du REGENT® sur toutes cultures et pourrait obtenir l’annulation de mise sur le marché du CRUISER®

Pour plus d’information, consultez www.unaf-apiculture.info


Avaaz - qui signifie “voix” dans plusieurs langues - a été lancé en Janvier 2007 avec une mission démocratique simple: fédérer les citoyen(ne)s de toutes les nations pour combler l'écart entre le monde que nous avons et le monde voulu par le plus grand nombre et partout. Avaaz est le plus grand mouvement de campagnes citoyennes dans le monde, avec plus de 7 millions de membres originaires de tous les pays de la planète, dont plus de 850 000 en France.

Pour plus d'informations, visitez www.Avaaz.org

08 février 2011

Article de presse publié dans le journal Sud-Ouest du 7 février 2011

Les apiculteurs se restructurent

Refonte des statuts pour être plus efficace dans la protection de l'abeille.

Hier matin, les adhérents du syndicat des apiculteurs du Lot-et-Garonne, L'abeille de Gascogne, se sont retrouvés dans la salle des fêtes de Tombebœuf pour l'assemblée générale de la structure. à la tribune, se trouvaient notamment la présidente du syndicat lot-et-garonnais Jacqueline Gastal - qui représente les 220 apiculteurs du département - et Henri Clément, président de l'Unaf (Union nationale de l'apiculture française).
Au cours de la matinée, il fut notamment question de la refonte des statuts du syndicat et de l'harmonisation de ceux-ci avec les syndicats des départements voisins, afin de rendre plus performant la défense du métier d'apiculteur et donc de l'abeille. Henri Clément a ainsi rappelé qu'il fallait se mobiliser contre les menaces invisibles. En ligne de mire, les produits chimiques utilisés par l'agriculture qui ne tueraient pas directement l'abeille mais qui l'affaibliraient grandement. Dans le but d'en faire la démonstration, les apiculteurs français souhaitent donc se regrouper pour financer des études et, le cas échéant, engager des poursuites juridiques.

À noter que le rucher école de Lacépède va dispenser ses premiers cours. Inscription et renseignements au 05 53 41 27 51 ou au 05 53 71 27 58.