18 octobre 2011

MANIF DES APICULTEURS 15 OCTOBRE 2011



Voici les retombées « médias » de ce week-end concernant les manifestations des apiculteurs… Une bonne reprise de la dépêche AFP malgré un samedi très chargé en actualité ! (manifestations des indignés dans le monde – manifestations anti-nucléaire – match de Rugby – primaire socialistes – etc…)
FRANCE CULTURE Emission spéciale « un monde sans abeilles » ITV d’ Olivier Belval et de nombreux apiculteurs : la famille Gastal, Bertrand Auzeral,…. – annonce des manifs
MANIFESTATION des apiculteurs le 15 OCTOBRE 2011 :
Reprise de la dépêche AFP dans tous les grands quotidiens et hebdomadaires français
L’EXPRESS
FRANCE SOIR
LE NOUVEL OBSERVATEUR
LE POINT
LA DEPECHE
SUD OUEST
LE COURRIER PICARD
ACTU ORANGE
EUROPE 1
FRANCE 3 AQUITAINE
FRANCE 3 ALPES
TV 5 MONDE
SCIENCES ET AVENIR
VAR MATIN
CORSE MATIN
LA NOUVELLE REPUBLIQUE
VOILA
SILLON 38
FRAPNA 38
DIJON SCOPE
ROMANDIE NEWS
INFO CHALONS
Le JDC

15 octobre 2011

Merci à ceux qui étaient là !

Pétition : Pour le retrait de l’insecticide CRUISER tueur d’abeilles

Veuillez faire connaître cette pétition au plus grand nombre de personnes possible. En effet, plus il y aura de signatures, plus cette pétition aura l’attention des médias et des décideurs.
Signer la pétition : http://www.petitions24.net/cruiser
Ces « Cruiser » contiennent la substance active « thiamethoxam », un insecticide classé dangereux pour les abeilles. L’autorisation sur le colza, plante très visitée par les hyménoptères, est gravissime pour l’avenir du cheptel apicole français.

Les populations d’abeilles domestiques et sauvages ne cessent de disparaitre : ces autorisations sont une catastrophe pour les apiculteurs, pour l’agriculture et pour labiodiversité !

l'Abeille Gasconne

10 octobre 2011

MANIFESTATION à AGEN CONTRE LE CRUISER OSR - MOBILISATION GÉNÉRALE


Face à la menace que représente le Cruiser sur le colza pour nos abeilles en sortie d’hivernage,
Face aux autorisations répétées du Cruiser sur le maïs, malgré l’annulation par le Conseil d'État en février 2011,
Face à des années d’ignorance du gouvernement des demandes d’interdiction des insecticides néonicotinoïdes,
Nous vous appelons à vous rassembler
à Agen, Parking du Gravier
Samedi 15 octobre 2011 à 13h30
avec vos combinaisons et enfumoirs pour cheminer en direction de la préfecture en disant :
« Non au Cruiser, et non aux enrobages de semences par des neurotoxiques ! »


Cher(e)s collègues,

Notre syndicat départemental organise le samedi 15 octobre une manifestations contre l’autorisation du pesticide Cruiser OSR sur le colza.

L’UNAF vous invite à suivre ce mouvement. Depuis l’autorisation en juin dernier du Cruiser OSR, l’UNAF a attaqué la décision devant les tribunaux et le dossier suit son cours. Avec votre concours, députés et sénateurs ont posé plus de 130 questions parlementaires. L’intersyndicale que nous souhaitions organiser n’a pas abouti, mais il est aujourd’hui important que les apiculteurs se mobilisent.

Bien cordialement,
Le bureau de l'Abeille Gasconne

Ailleurs en France, le même jour :

A Dijon avec les apiculteurs des syndicats de la Région Bourgogne et Franche-Comté et le GDSA de la Côte-d’Or
Point de RDV de la manifestation : 9H30 devant l’Hôtel de la Préfecture – rue de la Préfecture - Dijon

A Grenoble, manifestation unitaire de toute la profession apicole
Point de RDV de la manifestation : 14H30 devant l’Hôtel de la Préfecture – Place de Verdun - Grenoble
____________________________

Le Cruiser OSR®
Fabricant : SYNGENTA Agro S.A.S
Matières actives : combinaison d’un insecticide et de deux fongicides
1. Thiamétoxam (insecticide de la famille des néonicotinoïdes)
2. Fludioxonil (fongicide)
3. Métalaxyl-M (fongicide)
Autorisation de mise sur le marché (AMM) délivrée par le Ministre de l’agriculture :
- Date : 3 juin 2011 Plantes concernées : les crucifères oléagineux (donc le colza, plante très attractive pour les abeilles)
- Autorisation rendue sur avis favorable de l’ANSES du 15 octobre 2010 (http://www.anses.fr/Documents/DPR2007ha3336.pdf)
Le Cruiser OSR, cousin des insecticides Cruiser et Cruiser 350
Comme ses cousins le Cruiser et le Cruiser 350, le Cruiser OSR est utilisé en traitement de semences, ce qui lui permet d’être diffusé tout au long de la vie de la plante dans l’ensemble de ses parties, y compris les fleurs, dans lesquelles les abeilles vont puiser le nectar et le pollen.
Comme eux, il contient la substance active « thiamétoxam », insecticide systémique extrêmement puissant aux effets toxiques avérés pour l’abeille (5400 fois plus toxique pour les hyménoptères que le DDT). Avec l’AMM du Cruiser OSR, la substance est désormais autorisée sur le maïs, les betteraves, les pois, le colza et plusieurs légumes. La structure chimique du « thiamétoxam » est très proche de l’imidaclopride, la substance active du « Gaucho ».
De 2008 à 2011, le Ministre de l’agriculture a accordé année par année des AMM au Cruiser et au Cruiser 350 pour l’enrobage des semences du maïs (visité par les abeilles pour son pollen). Le Cruiser 350 est identique au Cruiser, il a simplement changé de nom pour contourner les différents recours juridictionnels. L'UNAF a en effet déposé quatre recours au Conseil d’Etat en 2008, 2009 pour le Cruiser, et 2010 et 2011 pour le Cruiser 350. En février 2011, la Haute juridiction a annulé l’AMM « Cruiser » au motif que son autorisation reposait sur une méthode d'évaluation du risque non conforme à la réglementation. Néanmoins, cette victoire juridique est intervenue alors que l’autorisation du Cruiser avait expiré, et le Cruiser 350 peut toujours être commercialisé dans l’attente d’une décision du Conseil d’Etat. Ce printemps, la Slovénie a retiré l’AMM Cruiser sur maïs du fait des surmortalités des colonies apicoles.

Aujourd'hui, le Cruiser OSR est autorisé en enrobage de semences de colza, plante à fleurs très attractives pour les abeilles, alors qu'il était préconisé de ne pas implanter de cultures à fleurs après un maïs Cruiser.
Des risques pour les abeilles
Les abeilles sont soumises à des risques d’exposition à toutes les étapes de la culture du colza traité, et même au-delà :
- lors des semis - avec les émanations de poussières de matière active ;
- lors de la guttation - ce processus biologique de la plante qui conduit à l’apparition de gouttelettes est une source importante d’eau pour les abeilles ;
- lors de la floraison - les abeilles viennent prélever nectar et pollen ;
- lors des cultures suivantes - les insecticides néonicotinoïdes persistent plusieurs années dans les sols et contaminent les cultures suivantes.

Audit de la filière apicole

Chers Collègues,

La société mandatée par l'Etat pour réaliser cet audit (le cabinet PROTEIS) a réuni les responsables de la filière apicole (dont l'UNAF), au Ministère de l'agriculture le 5 octobre 2011.

Pour l'instant, les apiculteurs sont peu nombreux à avoir répondu au questionnaire envoyé à un panel d'apiculteurs choisi au hasard par le cabinet Protéis.

Cet audit sera très important pour la politique apicole des 3 prochaines années. Il est de l'intérêt de tous les apiculteurs de l'UNAF qui nous ont mandatés pour les défendre d'y répondre.

Un seul exemple : si une majorité des réponses dit que le problème majeur rencontré par les apiculteurs sont les pesticides et le varroa, il nous sera plus facile de faire prendre en compte ces problèmes à nos décideurs politiques. Mais si une majorité répond qu'ils ne se sentent pas compétents pour élever leurs abeilles et ont besoin d'encadrement technique, alors des techniciens seront embauchés.

Nous vous rappelons que ce questionnaire est très complet, mais que chaque apiculteur remplit seulement les cases qu'il veut. Ceci est particulièrement vrai pour les petits producteurs.

De plus, ce questionnaire sera exploité en respectant l'anonymat.

Aussi, nous vous invitons à envoyer ce questionnaire par mail ou papier à vos adhérents, et à les inciter fortement à y répondre. Il nous sera ensuite plus facile de les défendre au niveau national et européen.

Il faudrait que les envois se fassent rapidement (avant la fin octobre )si possible.

Merci de relayer auprès de tous nos apiculteurs, quel que soit leur nombre de ruches.


Infos pratiques : pour obtenir ce questionnaire en ligne, il suffit de cliquer sur le lien suivant : https://sites.google.com/site/auditapiculture2011proteis/home, ensuite vous aurez la marche à suivre pour une saisie en ligne ou pour un envoi par la poste.

Bien cordialement.

Olivier Belval,

Président de l’UNAF

05 octobre 2011

Cruiser 350 : l'autorisation de 2011 n'a pas été délivrée pour 10 ans mais pour un an renouvelable

Contrairement aux propos du Ministre, l’autorisation de 2011 n’a pas été délivrée pour 10 ans mais pour un an renouvelable sous réserve d’évaluation annuelle.

Contrairement à ce qu’annonce le Ministre de l’agriculture dans son communiqué de presse en date du 3 octobre, l’autorisation du Cruiser 350 pour l’année 2011 n’a pas été délivrée pour dix ans mais selon les propres termes de cette autorisation, pour : « un an renouvelable par tacite
reconduction »

Cette autorisation annuelle est assortie d’une obligation d’« évaluation annuelle par l’ANSES » qui prouve l’incertitude actuelle de l’innocuité du produit notamment à long terme et la nécessité de la vérifier année par année.

Ce système reproduit à l’identique les violations de la loi commises par le ministère de l’Agriculture pour 2010 et condamnées par le Conseil d’Etat dans son arrêt du 3 octobre 2011, consistant à autoriser un produit pour une courte durée dans l’incertitude de son innocuité.
La décision d’autorisation pour 2011 est plus perfide encore, dans la mesure où la « tacite reconduction » ne donnera aucune prise aux apiculteurs pour attaquer devant le juge administratif des décisions expresses de renouvellement annuel.

Le communiqué de Presse du ministère de l’agriculture est donc faux