08 septembre 2014

Récolte de miel 2014 en baisse de 50 à 80% : L’Union Nationale de l’Apiculture Française appelle le gouvernement à soutenir d’urgence les producteurs

Pire que les années 2012 et 2013 déjà extrêmement difficiles pour les apiculteurs français,  la production nationale est cette année la plus faible de notre histoire. A l’exception de l’Ouest et de la Bretagne qui semblent quelque peu épargnés, dans toutes les régions de France et en particulier dans les grandes régions de production comme Provence Alpes Côte-d’Azur, Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon…  les récoltes sont en baisse de 50 à 80%.

Aux intoxications récurrentes qui déciment le cheptel, viennent se surajouter cette année des conditions météorologiques catastrophiques pour les abeilles et l’activité apicole, d’autant qu’elles ont persisté tout au long du printemps et de l’été.

Face à cette situation exceptionnelle l’Union Nationale de l’Apiculture Française alerte les pouvoirs publics sur le drame que vivent de nombreuses exploitations apicoles confrontées  à un manque de miel sans précédent  qui met en très grand péril leur survie économique jusqu’à la prochaine saison et prive les consommateurs de miel de nos terroirs.

Au nom de la solidarité nationale, l’Union Nationale de l’Apiculture Française  demande au ministre de l’Agriculture que soit mis en place sans tarder des mesures d’aides financières exceptionnelles. Il en va de la survie de la filière.

Le plan de développement durable de l’apiculture Française annoncé à grand renfort de communication par le ministre de l’Agriculture parait bien dérisoire et ne répond en aucune manière aux préoccupations urgentes des apiculteurs qui luttent pour leur survie.

Les apiculteurs français ne se satisferont en aucune manière de mesurettes dérisoires et insultantes comme en 2013 ni de simples déclarations d’intention…

Aucun commentaire: